TIPC

MOTION Engagement Citoyen Vers des Villes Durables

Thinking & Analysis

L'action individuelle est importante pour les transformations durables, mais le degré, la portée, l'agrégation et les mécanismes associés reliant la participation personnelle au changement systémique ne sont pas toujours aussi clairs. Pour explorer cette question tout en créant un espace pour lier les actions individuelles à la prise de décision politique durable, l'événement d'engagement citoyen 2021 de MOTION, le 25 novembre 2021, s'est concentré sur l'écoute des citoyens eux-mêmes, puis sur l'intégration de ces voix dans la discussion politique. 

Un appel à partage d'audios a été lancé du 18 octobre au 12 novembre 2021, via les universités et partenaires associés aux projets. La question, traduite en plusieurs langues, était la suivante : que faites-vous pour contribuer à une ville plus durable ? L'objectif était de récupérer des expériences personnelles et des réflexions d'une variété de villes européennes et de les intégrer dans un échantillon qui pourrait montrer la diversité des actions et des sujets dans lesquels les personnes sont impliquées.

Cinquante personnes de onze villes de cinq pays ont envoyé des audios pour partager leurs actions. La compilation peut être écoutée iciLes résultats les plus pertinents sont illustrés ci-dessous.

Figure 1 : Résultats de la compilation audio

Bien qu'ils viennent de différents contextes européens, la plupart des gens promeuvent la durabilité à travers trois actions principales : le transport, les habitudes alimentaires et le tri adéquat des déchets et du recyclage. Différentes voix, accents, âges et expériences ont été présentés à travers les audios. Les biens publics tels que de meilleures alternatives pour les piétons et les vélos, ou une meilleure organisation et élimination des déchets semblent intéressants. 

Écouter les gens raconter leurs propres points de vue était vraiment motivant et inspirant pour les chercheurs et les praticiens pendant l'événement. Pour le rendre plus interactif, l'audio a été divisé en trois parties et intégré à trois moments différents de l'événement : avant et après la présentation de SuSMo (mobilité partagée durable), et après la présentation d'ACT on NBS (Activated Cities through Integrated Nature -Solutions Basées). Des audios entouraient la discussion sur les solutions de la ville au changement climatique et rappelaient ainsi au public à quel point il est pertinent de s'engager personnellement et de participer à des choix de vie durables.

Villes Des pays
Milan
Italie
Modène
Bologne
Trévise
Paris
France
Madrid
Espagne
Cáceres
Valence
Amsterdam
Les Pays-Bas
Utrecht

Figure 2 : Villes d'où proviennent les audios

Après avoir écouté la première partie de l'audio, le dialogue sur la mobilité partagée durable (SuSMo) a commencé. Les conférenciers suivants ont participé :

  • Premier intervenant : Francesco Guaraldi, chef de projet et expert en mobilité, SuSMo (Mobilité partagée durable), AESS – Agenzia per l'Energia e lo Sviluppo Sostenibile
  • Commentaires sur l'engagement citoyen : Antonella Tampellini, présidente de la FIAB (Federazione Italiana Ambiente e Bicicletta)

Francesco Guaraldi a présenté les lignes directrices et les outils pour une mobilité partagée durable. Il a commencé par discuter du meilleur moyen de transport pour les déplacements urbains en fonction de la distance, puis a poursuivi en réfléchissant aux cheminements que le projet a développés en collaboration avec MOTION. Une boîte à outils de quatre thèmes a été mentionnée avec différentes lignes directrices et facteurs clés pour la politique, influençant le comportement, le travail collaboratif et l'utilisation de données réelles pour estimer les réductions d'émissions de CO2 de la mobilité partagée. Le soutien à la mobilité partagée doit s'accompagner d'investissements dans les transports publics et les pistes cyclables. Une expérimentation utilisant des vélos cargo est en cours pour tester si d'autres usages du vélo sont possibles.  

Antonella Tampellini a présenté ce qu'est la FIAB et comment elle rassemble plus de 20 000 membres dans toute l'Italie. Elle a expliqué qu'il y a eu un effet Covid positif dans les infrastructures cyclables en Italie et comment les incitations à l'achat de vélos sont désormais devenues les plus importantes d'Europe. On constate ainsi une augmentation de 30% du nombre de cyclistes en Italie.

Une deuxième partie des audios a suivi la présentation, et après celle-ci, les deux présentations liées aux villes adaptatives par le biais de solutions basées sur la nature (ACT on NBS). Les intervenants suivants, partenaires d'ACT on NBS, étaient présents :

  • Premier présentateur : Maria de las Nieves Mestre, Centre d'innovation et de technologie pour le développement (itdUPM) de l'Université polytechnique de Madrid
  • Commentaires sur l'engagement citoyen : Manuel Almestar, Centre d'innovation et de technologie pour le développement (itdUPM) de l'Université polytechnique de Madrid.

Maria de las Nieves Mestre a détaillé comment le concept de solution basée sur la nature (NBS) a augmenté dans la littérature scientifique et les réglementations tout en devenant un sujet tendance. L'un des objectifs d'ACT on NBS était d'amplifier les ententes étroites avec les acteurs non conventionnels. Nieves a également commenté la façon dont cette logique est perceptible dans l'intelligence collective et la co-création pour NBS.  Un manuel a été développé au cours de la première année du projet pour mettre en valeur les avantages du travail collectif vers un objectif de diffusion commun. Avec l'équipe MOTION, ACT on NBS a identifié trois voies de transformation qui pourraient refléter le travail le plus important réalisé par les partenaires. Nieves a partagé qu'il existe trois projets pilotes liés à chacune des voies de transformation. Le jardin des cyborgs est un projet lié au cheminement de réseautage et d'apprentissage, le cheminement des utilisateurs est lié au cheminement de circulation et de réplication, et le Forêt métropolitaine peut concerner le parcours de mise à l'échelle et d'institutionnalisation. Chacun des projets pilotes a une plus grande échelle que le précédent et ils sont tous destinés à accroître la visibilité du changement climatique et à présenter des solutions urbaines spécifiques.

Manuel Alméstar a expliqué comment le processus de co-création s'est déroulé dans les trois projets pilotes mentionnés ci-dessus au cours des trois dernières années. Différents acteurs concernés ont participé à diverses activités : le conseil municipal, le milieu de la recherche, des artistes, des architectes, des urbanistes, des groupes interministériels, des écrivains, des conseils de quartier, des anthropologues, des biologistes et des historiens. Avec tous, un réseau de promoteurs pertinents d'une conversation plus profonde a émergé.

Au cours des quatre présentations, les partenaires du projet SuSMo et ACT on NBS ont détaillé les enseignements et les réflexions les plus significatifs de leur expérience avec les citoyens. Plusieurs commentaires et questions ont été reçus via le chat Zoom. Les participants ont déclaré avoir apprécié l'expérience et commenté positivement la compilation audio. Pour terminer la session, les participants ont été invités à partager un mot qui leur vient à l'esprit lorsqu'ils pensent à la durabilité. 33 participants ont répondu avec une variété d'idées présentées ci-dessous.

Cet événement a été un rappel et une affirmation du fait que l'action individuelle et la participation citoyenne sont importantes dans la transformation de la durabilité. Cependant, ce n'est que la première étape d'une conversation plus large. Avoir du temps et de l'espace pour écouter ce que les citoyens ont à dire sur la durabilité dans leur propre vie, dans leurs propres expériences et dans leurs propres mots a été un moyen de reconnaître comment les actions locales contribuent à relever les défis mondiaux. Plus nous écoutons, plus nous pouvons nous inspirer de la perspective micro des changements dont les villes ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *