TIPC

Les politiques de la science, de la technologie et de l'innovation au service du développement : à la recherche d'une nouvelle approche politique. Les cas de l'écart entre les sexes en S&T et de la transition vers l'industrie 4.0

Affiche

Résumé

L'objectif de ce projet est de contribuer à une nouvelle approche politique en matière de STI. Les objectifs spécifiques comprennent : i. Identifier et caractériser les éléments constitutifs d'une nouvelle approche politique STI axée sur la contribution à la résolution des problèmes nationaux ; ii. Développer et tester une méthodologie pour étudier les problèmes nationaux et le rôle de la politique STI dans la recherche de solutions ; iii. Étudier les cas d'écart entre les sexes dans l'accès aux fonds pour les activités scientifiques et technologiques (S&T) et le passage à l'industrie 4.0, et mener un processus de dialogue politique pour proposer des solutions politiques STI.

Le projet repose sur quatre prémisses fondamentales. Premièrement, la politique publique est l'intervention visant à modifier un aspect de la réalité, qui est défini par un ou plusieurs acteurs comme un problème à résoudre (Caetano, 2011). Deuxièmement, le développement est un processus de croissance durable et inclusive (Myrdal, 1974 ; Sen, 2013). Troisièmement, le développement ne peut être atteint qu'à travers des processus de création, d'application, d'appropriation et de diffusion des connaissances, qui émergent des processus systémiques de construction des compétences (Freeman, 1995 ; Lundvall, 1992 ; Ocampo, 2012). Quatrièmement, le rôle de la politique de la science, de la technologie et de l'innovation (STI) doit être rediscuté, dans le sens d'une compréhension des activités STI au service du développement (Arocena et Sutz, 2016 ; Schot et Steinmueller, 2018).

En nous concentrant sur le cas latino-américain, nous affirmons qu'au cours des trois dernières décennies, les politiques STI ont été dissociées d'une politique stratégique de développement national, puis la politique STI a été accusée de ne pas contribuer au développement. Plus précisément, l'intervention publique STI a été basée sur une logique linéaire, qui a négligé l'interdépendance systémique de multiples acteurs (Erbes et Suarez, 2019).

Le projet a été intégré par des membres de différentes disciplines travaillant à l'Universidad Nacional de General Sarmiento (UNGS) avec le Centro Interdisciplinario de Estudios en Ciencia, Tecnología e Innovación (CIECTI) et le réseau Lalics. Il s'articule également avec les différentes activités de recherche du réseau Lalics. Nous venons d'être informés que nous avons obtenu une subvention de recherche du fonds argentin pour la S&T (PICT-ANPCYT). Nous avons également postulé aux réseaux thématiques CYTED (présentation Lalics) et à l'appel du CRDI pour briser les barrières sur les questions de genre (présentation en consortium). Les deux sont encore en cours d'évaluation.

La méthodologie est basée sur deux étapes. Dans un premier temps, les cas seront abordés par des techniques d'étude qualitatives et quantitatives (2020). Deuxièmement, nous coordonnerons un processus d'interaction entre les communautés impliquées dans chaque cas, afin de formuler des critères politiques clés pour transformer la réalité (2021). Nous avons tendance à transformer la réalité en analyser et promouvoir un processus de dialogue (Dutrenit et Natera, 2017) pour contribuer avec STI à résoudre les problèmes nationaux. L'écart entre les sexes et la transition vers l'industrie 4.0 nous permettront de travailler sur la dimension complexe de la politique STI dans le sens de traiter l'hétérogénéité des acteurs et des intérêts. À cet égard, nous travaillons en étroite collaboration avec les agences publiques en charge des deux types de politiques et ils ont manifesté leur volonté de participer au processus.

Les références

Arocena, R., Sutz, J., 2016. Innovación y sistemas nacionales de innovación en procesos de desarrollo, dans : Erbes, A., Suarez, D. (Eds.), Repensando El Desarrollo Latinoamericano. Una Discusión Desde Los Sistemas de Innovación. UNGS, Buenos Aires.

Caetano, G., 2011. Brève histoire du MERCOSUR en sus 20 ans. Coyunturas e instituciones (1991-2011), dans : Caetano, G. (Ed.), MERCOSUR : 20 Años. CEFIR, Montevideo, p. 21–74.

Dutrenit, G., Natera, JM (eds. ., 2017. Procesos de diálogo para la formulación de políticas de CTI en América Latina y España. Lalics / CYTED / CLACSO, Madrid / Mexico DF

Erbes, A., Suarez, D., 2019. Sistemas nacionales de innovación: antecedentes y débats, in: Suarez, D., Erbes, A., Barletta, F. (Eds.), Teoría de La Innovación: Evolución, Tendencias et Desafios. Herramientas Conceptuales Para La Enseñanza y El Aprendizaje. UNGS-UCM, Buenos Aires et Madrid.

Freeman, C., 1995. Le « système national d'innovation » dans une perspective historique. Cambridge J. Econ. 19, 5–24.

Lundvall, B.Å., 1992. Système national d'innovation : vers une théorie de l'innovation et de l'apprentissage interactif.

Myrdal, G., 1974. Qu'est-ce que le développement ? J. Econ. Numéros 8, 729–736.

Ocampo, JA, 2012. La historia y los retos del desarrollo latinoamericano. CEPAL, Santiago du Chili.

Schot, J., Steinmueller, WE, 2018. Trois cadres pour la politique d'innovation : R & D , systèmes d'innovation et changement transformateur 47, 1554–1567. https://doi.org/10.1016/j.respol.2018.08.011

Sen, A., 2013. Journal du développement humain et des capacités : un journal multidisciplinaire pour le développement centré sur les personnes Les fins et les moyens de la durabilité Les fins et les moyens de la durabilité *. J. Hum. Dév. Capab. A Multi-Disciplinary J. People-Centered Dev. 14, 6–20. https://doi.org/10.1080/19452829.2012.747492

Ressources du projet

Projet de recherche complet

Document de travail

Livre

Suivez le débat sur Twitter

@Tipconsortium  #TipConf2019

Auteurs

Numéro de soumission : 17