TIPC

Évaluer le potentiel de transformation des politiques d'innovation axées sur la mission pour atteindre les objectifs Net Zero

Session
Évènement passé
19 janvier 2022 15h00 (GMT)
à
19 janvier 2022 16h30 (GMT)

De nombreux pays ont fixé des objectifs ambitieux de réduction des GES, souvent avec l'objectif à long terme de devenir climatiquement neutres d'ici 2050 ou avant, et certains d'entre eux mettent en œuvre divers types de politiques d'innovation axées sur la mission pour contribuer à atteindre ces objectifs. L'objectif de cette session de « tables rondes » est de rassembler des représentants de différentes communautés politiques pertinentes (recherche et analyse des politiques, élaboration de politiques internationales et nationales) dans un cadre structuré afin de réfléchir collectivement au potentiel de transformation de différents types d'initiatives axées sur la mission. politiques d'innovation (MOIP).

Les principales questions abordées dans cette session sont les suivantes :

– Dans quelle mesure différents types de MOIP peuvent-ils être utilisés pour engager un large éventail d'acteurs afin de développer les types de politiques transformatrices et d'entreprendre l'action collective nécessaire pour atteindre les objectifs net zéro ?
– Quelles sont les conditions externes (par exemple, le contexte stratégique et politique global pour le net zéro) et internes (par exemple, les caractéristiques de conception et de financement) qui prévalent pour exploiter le « potentiel de transformation » des MOIP ?
La session « Tables rondes » consistera en :
– Une introduction présentant les principales questions et le cadre qui permet de comparer les différentes missions visant à réduire les émissions de GES, sur la base d'un projet en cours de l'OCDE.
– Présentations de quatre missions visant à réduire les émissions de GES
– Une session interactive avec le public utilisant une application de tableau blanc en ligne pour co-définir les catalyseurs contextuels et les obstacles aux missions transformatrices, ainsi que les principes de conception des missions transformatrices

Rebecca Santos et Bora Kim (tous deux de l'OCDE/STP) soutiendront la modération de la session'

Réf : # 30

Politique et gouvernance pour un changement transformateur
Missions transformatrices

Haut-parleurs

person icon
Susana Borras
Professeur d'innovation et de gouvernance au département d'organisation de la Copenhagen Business School (CBS)
Mathijs Janssen
Formé en tant que scientifique de l'innovation, Matthijs étudie la politique et la stratégie d'innovation. Ses activités de recherche impliquent des analyses quantitatives et qualitatives, basées sur des méthodes telles que la modélisation statistique, la recherche par sondage, les entretiens et les études de cas. En tant que professeur assistant à l'Institut Copernicus du développement durable, Matthijs se concentre principalement sur la politique industrielle, les transitions, la politique d'innovation axée sur la mission et les nouvelles formes de spécialisation intelligente. Ces axes de recherche font suite à la thèse de doctorat de Matthijs sur "l'innovation de service dans une perspective évolutive" (finaliste du prix ISPIM Innovation Management Dissertation Award 2016) de l'Université de technologie d'Eindhoven, et à son post-doctorat au Centre for International Développement - Harvard Kennedy School of Government. Les travaux actuels de Matthijs portent principalement sur l'évaluation de la gouvernance et de l'impact des politiques d'innovation « transformatrices » ciblées sur des secteurs, des domaines de connaissances ou des défis sociétaux spécifiques. Matthijs est coordinateur de l'« Observatoire des politiques d'innovation axées sur la mission » de l'Université d'Utrecht ; voir : www.uu.nl/en/research/copernicus-institute-of-sustainable-development/mission-oriented-innovation-policy-observatory. Matthijs occupe également un poste de scientifique principal chez Dialogic Innovation & Interaction. Agissant souvent en tant que chef de projet, il a (co-)écrit environ 40 études pour des clients tels que le ministère des affaires économiques et de la politique climatique, le ministère de l'éducation, de la culture et des sciences, le ministère des infrastructures et de la gestion de l'eau, le ministère des finances, le Rijkswaterstaat, la Commission européenne. et l'OCDE.
Philippe Larrue
Philippe Larrue travaille comme analyste politique à la Direction de la science, de la technologie et de l'innovation (DSTI). Il gère actuellement plusieurs projets liés à la politique d'innovation pour répondre aux enjeux sociétaux, notamment l'étude sur la conception et la mise en œuvre de politiques d'innovation orientées mission (MOIP) et un projet sur le rôle des organismes de recherche et de technologie pour les transitions durables. Il dirige ou contribue également régulièrement aux Examens des politiques d'innovation de l'OCDE (Malaisie, Suède, Kazakhstan, Norvège, Portugal, Koweït, Corée). Il a rejoint l'OCDE en 2011 en tant qu'évaluateur interne. Il a dirigé et mis en œuvre plusieurs évaluations de comités et d'initiatives horizontales de l'OCDE et a contribué à réviser la méthodologie et le processus de l'organisation. Avant de rejoindre l'OCDE, il était directeur du bureau français de Technopolis Group, une société de conseil et d'évaluation leader dans le domaine de la recherche, de l'innovation et de la politique de développement économique. Après son doctorat en économie, Philippe a dirigé des postes de recherche à l'Université de Bordeaux, à l'INSEAD Business School (Fontainebleau) et à l'Institut de recherche de l'économie, du commerce et de l'industrie (RIETI, Tokyo).
Ralf Lindner
Le Dr Ralf Lindner est chef du département Politique et société et coordinateur de l'évaluation et de la gouvernance technologiques à l'Institut Fraunhofer pour la recherche sur les systèmes et l'innovation ISI. Il a participé, géré et coordonné de nombreux grands projets de recherche nationaux et européens dans le domaine de la politique et de la gouvernance de la science, de la technologie et de l'innovation. Il s'intéresse particulièrement à la conception des politiques et aux approches de gouvernance pour un changement transformateur, à la politique d'innovation axée sur la mission, à la recherche et à l'innovation responsables et aux processus d'apprentissage des politiques. D'autres intérêts de recherche comprennent l'analyse des processus de diffusion et d'adoption des technologies émergentes, en particulier les TIC, et les processus de communication et d'interaction basés sur Internet, en particulier la participation électronique et la démocratie électronique. Ralf Lindner a obtenu son diplôme en sciences politiques et en économie de l'Université d'Augsbourg, a complété des études supérieures à l'Université de la Colombie-Britannique (Vancouver) et des études supérieures à l'Université Carleton (Ottawa). De 2011 à 2013, le Dr Lindner a occupé une chaire de sciences politiques à l'Université Quadriga de Berlin, où il a également dirigé le département de politique et d'affaires publiques. Il a récemment été nommé au Forum régional de la recherche et de l'innovation pour conseiller le gouvernement de Lombardie sur sa stratégie d'innovation.
person icon
Michal Miedzinski
Professeur assistant à l'Université d'Utrecht et chercheur principal chez Dialogic
person icon
Wolfgang Polt
Directeur de POLICIES - l'Institut de recherche économique et d'innovation de JOANNEUM RESEARCH LTD
Sylvia Schwaag Serger
Sylvia Schwaag Serger est vice-chancelière adjointe à l'Université de Lund. Auparavant, elle était directrice exécutive de la stratégie internationale à l'Agence gouvernementale suédoise pour l'innovation (VINNOVA). Elle a dirigé un groupe de réflexion indépendant sur l'économie du savoir, a travaillé comme conseillère scientifique suédoise à Pékin (2005 et 2007) et comme analyste pour le ministère suédois du commerce et de l'industrie. En 2015/2016, elle a été conseillère principale au bureau du Premier ministre suédois pour le développement stratégique. En 2016, le gouvernement suédois l'a nommée pour coordonner les efforts du gouvernement pour atténuer les effets des compressions d'Ericsson en Suède. Elle conseille actuellement le gouvernement suédois sur la manière de coopérer avec la Chine dans la recherche, l'innovation et l'enseignement supérieur. Au niveau européen, elle a présidé un groupe d'experts sur la coopération internationale en matière de recherche et d'innovation pour la DG Recherche. Elle a également été membre d'un groupe d'experts chargé d'évaluer les partenariats européens d'innovation et est actuellement membre du groupe d'experts sur l'impact économique et sociétal de la recherche et de l'innovation (ESIR). Elle a été l'une des experts externes des examens de l'innovation de l'OCDE sur la Finlande et la Norvège 2016/2017 et évalue actuellement le Fonds d'innovation du Danemark. Schwaag Serger est membre du Conseil autrichien pour la recherche et le développement technologique, président de la Fondation suédoise pour l'internationalisation de l'enseignement supérieur et de la recherche (STINT) et membre du Conseil consultatif international du Conseil norvégien de la recherche. Elle a siégé au conseil d'administration de l'Université d'Uppsala et à la Commission d'experts du gouvernement suédois sur la recherche. De 2013 à 2016, elle a été professeure invitée à l'Institut de gestion des politiques de l'Académie chinoise des sciences (CASIPM).
person icon
Piret Tonuriste
OCDE, Observatoire de l'innovation dans le secteur public, Direction de la gouvernance publique
Matthias Weber
Chef du Centre pour les systèmes et la politique d'innovation à l'Institut autrichien de technologie AIT
Matthias Weber est directeur du Centre pour les systèmes et politiques d'innovation à l'AIT Austrian Institute of Technology et professeur invité à l'Université Gustave Eiffel, Laboratoire Interdisciplinaire Sciences, Innovations, Sociétés. Il est titulaire de diplômes en génie des procédés et en sciences politiques, ainsi que d'un doctorat en économie. Matthias travaille depuis plus de vingt-cinq ans sur les questions de politique de recherche, de technologie et d'innovation et de transformation des systèmes socio-techniques. Son expérience couvre un large éventail de domaines thématiques, y compris l'énergie, la mobilité, la fabrication et les villes, et en particulier, les questions de gouvernance de la transformation socio-technique et de la politique de R&I axée sur la mission, et l'intégration de la prospective stratégique dans l'élaboration des politiques. Il conseille régulièrement les gouvernements nationaux, la Commission européenne et les organisations internationales sur la gouvernance de la R&I transformatrice et des politiques sectorielles, à la fois en relation avec les défis sociétaux à long terme et en réponse aux évolutions technologiques perturbatrices. Il a dirigé le projet de prospective BOHEMIA soutenant la préparation du programme-cadre EU Horizon Europe et est actuellement le coordinateur du contrat-cadre Foresight on Demand pour la Commission européenne. Avec ses collègues, Matthias contribue au projet MOTION sur les questions d'évaluation d'impact participative, prospective et formative. Matthias a également assumé plusieurs fonctions consultatives de haut niveau, par exemple en tant que membre et coprésident du groupe d'experts de haut niveau sur la recherche, l'innovation et la politique scientifique (RISE), conseillant le commissaire européen à la recherche, en tant que membre du groupe de haut niveau sur la Innovation Policy Management, conseillant le Conseil européen, et en tant que président du groupe d'experts allemand sur l'Espace européen de la recherche 2030, conseillant le ministère fédéral de l'Éducation et de la Recherche.