TIPC

STIP Compass – une infrastructure de connaissances pour la transformation ?

Session
Évènement passé
19 janvier 2022 13h00 (GMT)
à
19 janvier 2022 14h00 (GMT)

Cette table ronde se concentre sur STIP Compass, une infrastructure de gestion des connaissances numériques gérée par la Commission européenne et l'OCDE pour collecter et afficher des données sur les politiques STI des pays. STIP Compass contient des informations sur plus de 6 000 initiatives politiques STI actuellement en vigueur dans plus de 50 pays participants. Le trafic vers STIP Compass continue d'augmenter régulièrement, dépassant les 100 000 visites uniques par an en 2020. La table ronde se concentre spécifiquement sur l'utilité de STIP Compass pour soutenir les décideurs politiques et les analystes alors qu'ils cherchent à promouvoir des programmes politiques d'innovation transformatrice. STIP Compass couvre déjà explicitement plusieurs priorités politiques et pratiques directement liées à la politique d'innovation transformatrice. Ces données et d'autres données politiques peuvent être analysées pour révéler l'adoption et la distribution des priorités et des pratiques des politiques d'innovation transformatrices au fil du temps et entre les pays. Cependant, les services Web destinés aux décideurs politiques, tels que les tableaux de bord interactifs qui fournissent explicitement des preuves et des conseils sur les programmes et les pratiques des politiques d'innovation transformatrices, font actuellement défaut. Le panel comprend des présentations de deux points de contact nationaux STIP Compass, du Portugal et de Thaïlande, qui fourniront des perspectives politiques de l'Europe et du Sud, respectivement, sur la valeur et les limites de STIP Compass, et comment il pourrait être adapté à l'avenir pour mieux servir les programmes politiques d'innovation transformatrice. Une troisième présentation d'un chercheur en début de carrière ayant une expérience approfondie de l'analyse des données STIP Compass fournira le point de vue d'un analyste.

Réf : #37

Infrastructures de connaissances pour la transformation
Évaluation

Haut-parleurs

Michel Keenan
Michael Keenan est analyste principal à la Direction de la science, de la technologie et de l'innovation de l'OCDE. Il a travaillé dans le domaine des politiques scientifiques et d'innovation pendant plus de deux décennies, se concentrant sur les pratiques d'intelligence politique stratégique (prévision, évaluation) et l'analyse du système national d'innovation. Il travaille à l'OCDE depuis 2007, où il dirige la préparation de la publication phare Perspectives de la science, de la technologie et de l'innovation. Entre autres choses, STI Outlook explore certaines des principales tendances et questions qui devraient influencer la science et l'innovation au cours de la prochaine décennie. Il dirige également l'équipe responsable de la plateforme EC-OECD STIP Compass, une base de données sémantique de plus de 6 000 initiatives politiques en matière de STI de plus de 50 pays. Il est également responsable de la gestion de l'initiative S&T Policy 2025 de l'OCDE, qui vise à fournir une vision globale et un cadre aux décideurs STI pour repenser, reconcevoir et mettre en œuvre une nouvelle génération de politiques STI qui contribuent mieux aux transitions vers la durabilité. Il a précédemment participé à plusieurs examens de la politique d'innovation de l'OCDE, notamment ceux de la Suède, de la Corée, des Pays-Bas, du Mexique, de la Russie et de l'Asie du Sud-Est. Il est membre des comités consultatifs des revues internationales Technological Forecasting and Social Change, Foresight, Форсайт et Asian Research Policy.
Tiago Santos Pereira
TIAGO SANTOS PEREIRA est chercheur principal au Centre d'études sociales de l'Université de Coimbra (CES), où il co-dirige le programme doctoral sur « Gouvernance, connaissances et innovation ». Il est également chercheur associé de CoLABOR - Laboratoire collaboratif pour le travail, l'emploi et la protection sociale, où il dirige le groupe de recherche sur le travail, l'emploi et la technologie. Titulaire d'un doctorat en études sur les politiques scientifiques et technologiques de la SPRU, Université du Sussex, ses recherches, s'appuyant sur les études scientifiques et technologiques (STS) et les études sur l'innovation, se sont concentrées sur les politiques et la gouvernance de la science et de la technologie et les modes d'articulation de connaissances entre la recherche publique, les entreprises, la décision publique et la société. Il est vice-président du Groupe de travail de l'OCDE sur la politique de la technologie et de l'innovation (TIP) et délégué national au Comité de la politique scientifique et technologique (CSTP) de l'OCDE. Entre 2015 et 2018, il a été chef du bureau des études et de la stratégie du FCT, l'agence nationale de financement de la recherche au Portugal.
Pranpreya Sriwannawit Lundberg
Pranpreya Sriwannawit Lundberg est spécialiste des politiques au Bureau du Conseil national de l'enseignement supérieur, de la science, de la recherche et de l'innovation (NXPO) à Bangkok, en Thaïlande. Elle est un point de contact officiel de la Thaïlande pour le Comité de la politique scientifique et technologique (CSTP) de l'OCDE. Elle a également été détachée en tant qu'assistante du ministre de la science et de la technologie et ministre de l'enseignement supérieur, de la science, de la recherche et de l'innovation. Pranpreya a publié plusieurs articles dans des revues universitaires et donné des conférences dans des contextes universitaires et industriels. Elle a encadré plus d'une vingtaine d'étudiants de niveau Master dans des matières allant de la dynamique industrielle au management de l'innovation. Elle a représenté la Thaïlande dans divers comités internationaux tels que le CSTP de l'OCDE et le CICTSTI de l'ESCAP des Nations Unies. Pranpreya est titulaire d'un doctorat. en économie industrielle et gestion du KTH Royal Institute of Technology à Stockholm, Suède. Ses recherches analysent la diffusion de l'innovation, principalement sur l'utilisation des technologies d'énergie renouvelable pour réduire la pauvreté. Pendant son doctorat, elle a été la première et la seule candidate au doctorat à être invitée et élue membre du conseil d'administration de l'Association internationale de gestion de la technologie (IAMOT).
David Hooldt
David Hooldt est chef de projet à l'Institut Fraunhofer pour la recherche sur les systèmes et l'innovation ISI à Karlsruhe, en Allemagne. Il est titulaire d'une maîtrise en études européennes et a été doctorant au Département d'organisation de la Copenhagen Business School au Danemark de 2017 à 2021. En 2019 et 2020, il a été stagiaire et consultant en politiques à la Direction de la science et de la technologie de l'OCDE. et Innovation à Paris, France. Ses principaux domaines de travail comprennent les études quantitatives comparatives des politiques d'innovation dans les systèmes d'innovation, l'entrepreneuriat innovant et l'application de méthodes de traitement du langage naturel pour des contributions empiriques aux études sur l'innovation.