TIPC

TIP Resource Lab : Aperçu de l'expérience

Thinking & Analysis

Un aperçu de l'expérience de test du carte pentagonale pour l'analyse du système outil. Ce blog sera ajouté à la collection de ressources lorsque le Laboratoire de ressources TIP passe en direct.

La carte pentagonale pour l'outil d'analyse du système a été testée en juin 2022, avec une session en ligne de 90 minutes qui faisait partie d'un atelier d'apprentissage prolongé. Environ 25 personnes ont participé via Zoom, épaulées par un animateur et un coordinateur digital. La plupart des participants à cette session étaient relativement nouveaux dans la pratique et la théorie de la TIP. En préparation de la session, nous avons créé six copies du tableau maître sur Miro, étiquetées du groupe 1 à 6.

L'animateur a commencé la session par une introduction à l'outil en séance plénière et une promenade à travers les instructions pour la tâche.

Ils ont ensuite divisé la cohorte en quatre groupes pour tester l'outil, avec quatre à six participants dans chaque groupe. Cette taille de groupe a bien fonctionné, car il était suffisamment grand pour faire face à tout abandon, tout en étant suffisamment petit pour permettre une discussion plus approfondie.

L'animateur est resté à l'extérieur des petits groupes dans la salle principale, invitant les groupes à demander de l'aide s'ils rencontraient des difficultés.

Nous avions choisi de ne pas allouer un animateur à chaque petit groupe pour cet exercice. Les outils sont conçus pour aider à étendre la mise en œuvre du TIP, ils doivent donc être accessibles pour une utilisation indépendante. Cependant, l'animateur et le coordinateur numérique devaient entrer dans tous les groupes pour s'assurer que les gens utilisaient le bon tableau.

Cette session de test a indiqué que les groupes pouvaient gérer l'outil de manière autonome, bien que plus de temps puisse être nécessaire si les participants ne se connaissent pas. Certains groupes ont commencé rapidement, en particulier s'ils comprenaient un participant ayant une connaissance préalable de certains concepts ; d'autres ont mis du temps à se former et à déterminer ce qui était requis pour la tâche.

Nous avons utilisé un exemple commun de système sociotechnique pour tous les groupes : un système de mobilité urbaine. Le but de cette session était de stimuler la discussion et de susciter une réflexion sur la manière dont les participants utiliseraient l'outil dans leur propre contexte. Nous avons estimé qu'un système de mobilité urbaine était accessible aux personnes issues de nombreux contextes différents, tout en fournissant des différences substantielles qui pourraient être explorées et discutées.

Les participants ont été invités à réfléchir sur les acteurs, les matériaux et les règles en relation avec les cinq dimensions suivantes du système :

  • Science, technologie et infrastructure
  • Politique et gouvernance
  • Investissement et financement
  • Société et culture
  • Marchés

Étape par étape, ils ont identifié les acteurs, les matériaux et les règles dans des boîtes (ou des post-it utilisés) puis les ont glissés sur une carte pentagonale divisée en dimensions.

La carte finale a fourni une illustration d'un régime pour le système de mobilité urbaine notionnel - l'alignement entre les acteurs dominants, les matériaux et les règles qui rend un système stable. Ce résultat aidera les participants à utiliser la théorie du changement à plusieurs niveaux dans la prochaine section du laboratoire, car cet outil demande aux utilisateurs d'identifier les pressions du paysage et l'émergence de niches par rapport à un régime particulier.

Après avoir travaillé environ 50 minutes en petits groupes, les participants sont retournés en séance plénière. Un rapporteur pour chaque petit groupe a partagé le travail du groupe et les réflexions sur l'expérience.

L'exercice a été conçu pour donner une idée de la façon dont l'outil pourrait être utilisé et nous ne nous attendions pas à voir des cartes complètes du système. Cependant, certains groupes avaient élaboré des cartes assez détaillées. Les participants ont également partagé d'autres observations et certaines d'entre elles sont partagées ci-dessous.

 

Réflexions et recommandations

  • Les groupes ont apprécié l'opportunité de parler des règles – celles-ci étaient très différentes selon les contextes géographiques et offraient la possibilité d'une conversation riche.
  • Il y avait quelques notes de discussion sur le tableau pour inciter à parler et à réfléchir, et fournir des occasions d'approfondir. L'un d'eux demandait aux utilisateurs de déterminer à quelle dimension du système ils appartenaient. Cela a généré une discussion, et un groupe a noté qu'il a révélé des angles morts et des silos, car certaines dimensions n'étaient pas représentées dans l'atelier.
  • Les animateurs doivent se familiariser avec l'outil avant une session, en portant une attention particulière à la manière dont les tableaux seront dupliqués et attribués aux groupes (dans ce cas, une version test a été utilisée pour l'introduction, ce qui a entraîné une certaine confusion plus tard dans l'atelier car certains participants étaient encore sur le tableau de test).
  • Les animateurs doivent également s'assurer que suffisamment de temps est alloué à la plénière, car cela s'est avéré être une partie importante et significative de la session.
  • Pour ceux qui découvrent TIP, prévoyez plus de temps pour l'exercice ou affectez un utilisateur plus expérimenté de l'outil au petit groupe pour aider à démarrer, avant que le groupe ne passe au travail de manière indépendante.
  • Le rôle de rapporteur (sur les consignes) est important et structure la discussion plénière.
  • Si les participants ne se connaissent pas au préalable, un brise-glace dans le petit groupe pourrait ouvrir la voie à une progression plus rapide de l'exercice.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *